FWPS

Fédération Wallonne de Promotion de la Santé

Qui sommes-nous ?

+ de 50 associations

actrices de la promotion de la santé sur le territoire de la Wallonie.

Une fédération

qui regroupe des associations variées au sein d’une ASBL

Pourquoi nous fédérer ?

  • Réseau
    La FWPSanté permet la communication fluide et pertinente de l’information concernant les enjeux de promotion de la santé.

  • Position commune
    En Assemblées Générales, groupes de travail ou avec la Fédération Bruxelloise de Promotion de la Santé, la FWPSanté élabore des stratégies communes, adopte des positions cohérentes en promotion de la santé.

  • Visibilité
    La FWPSanté représente le secteur auprès des politiques et de différents acteurs au niveau régional, communautaire, fédéral et international.

  • Expertise
    D’une part, la FWPSanté rassemble les points de vue et mutualise les expertises de chacun. D’autre part, elle délègue des experts dans différentes instances citoyennes, politiques, scientifiques.

Nos objectifs

  • Santé et promotion de la santé
    Veiller à la cohérence et l’articulation entre les politiques de santé et de promotion de la santé.
  • Moyens
    Obtenir l’adaptation et la pérennisation des moyens alloués à la promotion de la santé et à la prévention.
  • Faire appel au secteur
    Amener les politiques à s’appuyer sur l’expertise des acteurs du secteur de la promotion de la santé et de leurs fédérations.

Nos missions

  • Participation citoyenne
    Renforcer et soutenir la participation des citoyen.ne.s dans l’élaboration des politiques publiques porteuses de santé.
  • Environnements favorables
    Créer des environnements favorables à la santé dans les différents milieux de vie.
  • Dimension santé dans toutes les politiques
    Inscrire systématiquement la dimension santé et la lutte contre les inégalités sociales, y compris celles de santé, dans l’ensemble des politiques publiques.
  • Accessibilité des droits
    Garantir l’accès et le respect des droits sociaux et de santé, en particulier pour les publics fragilisés.

Historique wallon

En 1997, la Communauté française de Belgique adoptait une position novatrice en Europe en mettant en place un cadre légal pour développer une politique de promotion de la santé. Des associations et organismes sont désormais financés pour développer des offres et mener des actions de promotion de la santé sur le territoire wallon.

 

À la suite de la 6e réforme de l’État, l’accord dit « de la Sainte Émilie » scelle, le 19 septembre 2013, le transfert des compétences « Promotion de la santé »  de la Fédération Wallonie-Bruxelles vers les Régions. Ce contexte institutionnel et politique a suscité nombre de questions et d’incertitudes au sein du secteur et a conduit les acteurs de promotion de la santé à créer une dynamique de réflexion pour comprendre les enjeux des politiques futures, s’y préparer le mieux possible et y valoriser la promotion de la santé.

 

Le 3 février 2014, 57 acteurs financés en promotion de la santé actifs en Wallonie se sont constitués en plateforme afin de rassembler leurs efforts et de faire entendre leur point de vue auprès des « politiques».

 

Rapidement, les membres de la Plateforme ont souhaité créer une fédération, notamment pour pouvoir être représentés officiellement au sein de l’AViQ (Agence pour une Vie de Qualité, organisme d’intérêt public wallon qui gère les matières de santé), qui venait d’être mise en place et d’y proposer leur expertise collective.

 

C’est donc le 19 mai 2016 qu’est née officiellement la Fédération Wallonne de Promotion de la Santé.

L’équipe


Florence Aerts

Coordinatrice


Frédéric Peters

Coordinateur Stratégies Concertées covid-19 Wallonie


Tania Antonioli

Chargée de projet communication


Le conseil d’administration


Question Santé asbl

représenté par Bernadette Taeymans

Présidente


Nadja asbl

représenté par Hélène de Viron

Vice-présidente


Prospective Jeunesse asbl

représenté par Guilhem de Crombrugghe

Trésorier


Infor Drogues asbl

représenté par Rocco Vitali

Secrétaire


CLPS de Liège asbl

représenté par Chantal Leva

Administratrice


CLPS du Brabant wallon asbl

représenté par Maryline Nicolet

Administratrice


Comme Chez Nous asbl

représenté par Sophie Crapez

Administratrice


Observatoire du sida et des sexualités – ULB

représenté par Christian Dongmo

Administrateur


Les groupes de travail (GT)​ 

GT POLITIQUE

Le GT politique tient le rôle d’intermédiaire entre la FWPsanté et les cabinets politiques et administrations de la Région wallonne.

 

En 2021, le GT politique a principalement été mobilisé pour participer à l’élaboration du décret wallon de promotion de la santé et de son arrêté d’exécution dans le cadre d’une concertation organisée par le cabinet ministériel et l’AViQ. 

 

Ce travail se fait en collaboration avec le GT Plaidoyer commun.

Afin de renforcer la complémentarité et de favoriser l’articulation entre les deux fédérations et leurs membres, différents groupes de travail ont vu le jour.

GT ÉVALUATION

Le terme évaluation renvoie à la démarche qui permet de fournir des indicateurs sur la qualité ou les résultats des activités et des missions des membres. Suite au transfert de compétences et à l’adoption du nouveau décret, une mise au point d’une méthode d’évaluation adaptée au terrain et aux exigences de l’AViQ semblait indispensable pour les associations. Le GT s’est formé début 2019.

GT PLAIDOYER COMMUN

Ce GT représente le tronc commun des revendications des Fédérations Wallonnes et Bruxelloises. Il est à l’origine de la carte blanche et des mémorandum publiés par le secteur de la promotion de la santé.

 

 

GT INTERFÉDÉ

Le GT interfédé se réunit de manière ponctuelle non seulement pour organiser des journées autour du plaidoyer du secteur, mais également pour nourrir les liens qui unissent les deux Fédérations.

L’interfédé

Suite à la régionalisation des compétences en matière de Promotion de la Santé, deux fédérations distinctes se sont crées : une en wallonie et une autre à Bruxelles. En parallèle, un groupe Interfédé a été mis en place afin de conserver les liens existants et de développer un plaidoyer commun au niveau national.