L’accès à la culture « Article 27 » de la Convention des Droits de l’Homme

La Maison médicale de Barvaux  propose, en partenariat avec différents services communaux de la ville de Durbuy, un accès à la culture pour tous, grâce à l’ASBL « Article 27 ». Ce qui permet de soutenir des personnes précarisées dans leur intégration à des activités socioculturelles afin d’augmenter leur insertion sociale et territoriale. Il s’agit de reconnaître toute son importance à ce déterminant de la santé.

Le contexte

La culture est un déterminant de la santé, elle favorise l’intégration sociale et culturelle. Sa démocratisation permet la participation culturelle et entraine le bien-être des personnes. Depuis 2006, la Maison médicale travaille avec le CPAS et le Plan de Cohésion Sociale de la commune de Durbuy.

Le public visé par le projet 

Les patients précarisés  potentiellement bénéficiaires des tickets d’« Article 27 », que ce soient des personnes isolées ou des familles.

Quoi ? Qu’est-ce qu’on a fait ?

L’infirmière en santé communautaire qui s’occupe du projet, a établi un listing afin de savoir qui peut bénéficier des tickets « Article 27 ». Il reprend toutes les informations pour contacter les patients et pour savoir également leurs moyens de transport,… Deux catégories ont été créées, celles des personnes isolées et des familles. Elle contacte par téléphone ou informe oralement les personnes précarisées afin de leur proposer des sorties. Il faut leur expliquer de quoi il s’agit, leur donner des informations pratiques, et ensuite accompagner le groupe lors de la sortie, si c’est possible. Les autres associations partenaires font de même, l’accompagnement se fait en synergie.

Comment ? et avec qui ? (quel est l’apport de la promotion de la santé dans ce projet)

Des réunions entre les différents participants au projet « Article 27 » ont lieu à Marche-en-Famenne, ce qui permet de rencontrer les autres partenaires de la commune. Ces réunions renforcent le partenariat. Il peut y avoir des échanges de tickets entre les associations. L’infirmière est aidée par une collègue kinésithérapeute, une médecin et une psychologue. Elle leur propose d’accompagner lors des sorties, d’informer certains patients,…

Concrètement, quelle est la plus-value pour les citoyens ?

C’est l’occasion pour des personnes isolées ou des familles précarisées de pouvoir sortir de chez elles. Cela leur permet de découvrir de nouvelles choses, de rencontrer de nouvelles personnes et de tisser des liens également, … C’est ainsi à la fois les liens sociaux qui sont améliorés et aussi la confiance en soi, en plus d’une découverte culturelle parfois très nouvelle pour certaines personnes. On peut dire qu’on touche à leur bien-être et le bien-vivre ensemble.

Les partenaires institutionnels

La Maison médicale collabore avec l’ASBL « Article 27 », l’ ASBL « Lire et Ecrire », la Maison Citoyenne du Plan de Cohésion sociale, le Centre Culturel de Durbuy et  le CPAS de Durbuy. Ils organisent des soupers spaghettis avec les collègues de ces services communaux et le public avant d'aller ensemble aux spectacles. Ils s'entraident entre collègues partenaires, ils font du co-voiturage.

La personne de contact (acteur de promotion de la santé pour ce projet)

Il s’agit de Mme Laurence Devillers qui est infirmière en santé communautaire à la maison médicale de Barvaux.

  Le petit théâtre renseigne dans la salle d’attente les patients. Toutes les informations concernant les sorties y sont répertoriées.

Retour aux projets