Land Art au potager collectif de Court-Saint-Etienne

• Résumé

Le CPAS de Court-Saint-Etienne et ses partenaires ont organisé, fin d’année 2017, des ateliers de « Land Art » au coeur du potager collectif créé quelques mois plus tôt au coeur

de la commune. Le land art est une tendance de l'art contemporain qui « consiste à utiliser le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, eau, etc.) pour créer des oeuvres, le plus souvent en extérieur ».

Par cette activité, le CPAS souhaitait faire vivre le potager en hiver tout en lui donnant une dimension culturelle et artistique. Une nouvelle opportunité pour les usagers (jardiniers ou non) de se rencontrer et de s’approprier cet espace collectif, cette fois, de manière esthétique.

• Eléments de contexte

Début 2017, le CPAS de Court-Saint-Etienne a mis sur pied, en collaboration avec de nombreux partenaires, un potager collectif et solidaire au coeur de la commune.

L’objectif de ce projet était d’améliorer le bien-être et l’inclusion des personnes en situation de précarité et/ou en souffrance psychologique et mentale. Au terme de la première saison (aux résultats très encourageants), le CPAS a eu l’idée de développer des activités de « Land art » au coeur du potager afin de maintenir, en saison creuse, les dynamiques créées et les contacts entre les usagers.

• Objectifs

Démocratiser l’accès à l’art et à la culture

Expérimenter son potentiel créatif, artistique et son savoir-faire

Sensibiliser à l’écologie et à l’environnement

Construire un projet collectif à travers une démarche artistique

Permettre au public de s’initier à des techniques artistiques permettant de se découvrir dans un contexte différent

Offrir aux participants un espace de parole et une visibilité forte dans l’espace public

Maintenir la dynamique de groupe mise en place en saison creuse. 

Rentrer en relation avec soi-même et les autres à travers une démarche artistique et un projet commun

Habiller le terrain potager de structures artistiques pour l’hiver

Rendre l’espace potager convivial, fonctionnel et attrayant pour les jardiniers et les non jardiniers ainsi que les habitants de Court-Saint-Etienne

Expérimenter de façon artistique les notions d’aménagement à travers des matériaux naturels et de récupération. Expérimenter la contrainte de ces matériaux et travailler sur cette base.

• Milieu de vie

Quartier

• Démarches et actions

Les ateliers pratiques de Land Art ont eu lieu les jeudis 16/11, 23/11, 30/11 et 11/12/2017. Pendant ces séances, les participants ont eu l’occasion de construire des structures

artistiques en découvrant différentes techniques de travail réalisables à partir de matériaux de récupération et de saule vivant. Tout au long du projet, les participants ont donc aussi été sensibilisés aux dimensions écologiques et environnementales liées à cette pratique artistique. Leurs réalisations ont ensuite pu être mises en avant au cours d’un vernissage.

Les activités de Land Art sont nées du partenariat entre le CPAS de Court-Saint-Etienne, CEC Le grenier, Article 27 et le Centre culturel du Brabant wallon.

Les porteurs du projet, le CPAS et Article 27, se sont principalement occupés de la mise en oeuvre et coordination générale du projet ; du suivi logistique (rappels des horaires…) ; de la communication et sensibilisation auprès du public-cible et de l’organisation du vernissage. Ils accompagnaient également les groupes lors des animations menées par le CEC Le grenier. Les partenaires ont ensuite évalué le projet tous ensemble.

• Moyens

Les moyens matériels : saule, outils de petits bricolages et matériaux de

récupération.

Les moyens financiers : les activités artistiques ont été principalement financées

par l'asbl Article 27.

• Evaluation et enseignements

L'activité Land Art a été une très belle aventure artistique mais aussi et surtout humaine. Le groupe, de par son hétérogénéité et sa mixité, a été l'occasion de rencontres, de

partage de savoirs, de solidarité. Cela représentait un réel défi car de nombreuses personnes ne s'étaient jamais rencontrées et certainement à cause de leur profil très différent (pourtant toutes habitantes d'un même quartier...). Pour lancer une belle dynamique de groupe, une attention toute particulière a été portée aux temps d'accueil, de lancement de journée, les temps de repas (où une grande soupe était partagée), les temps de clôture de journée ; le tout en musique et simplicité. Il a été répété de nombreuses fois que chacun était différent en termes de besoins, d'énergie, de santé, et qu'il était fondamental que chacun se respecte, fasse les choses à son rythme et que le groupe respecterait cela. Ce préalable a pu mettre chacun à l'aise et être réellement porteur dans ce processus de création collective. Les motivations se sont maintenues tout au long du projet !

Le partenariat a prouvé une nouvelle fois qu'il était un plus pour tout le monde : chaque association a pu mobiliser son public (varié) autour d'une action commune permettant ainsi la richesse de la rencontre.

• Perspectives envisagées

L'aventure se revivra, à la demande de tous, en 2018 !

• Personne de contact

Virginie Bertimes

virginie.bertimes@cpas-court-saint-etienne.be

0489/65.44.87

Retour aux projets