Un diagnostic et un comité de pilotage qui impliquent décideurs, associations et habitants…

Titre (Nom de l’action) :  Un diagnostic et un comité de pilotage qui impliquent décideurs, associations et habitants…

Descriptif de l’action (en 2-3 lignes maximum) :

Au départ d’une interpellation de la maison médicale, un comité de pilotage a été mis en place sur la commune d’Ottignies pour travailler sur la réducion des inégalités sociales de santé. Un état des lieux (« diagnostic ») a pu être réalisé en impliquant à la fois l’administration communale, plusieurs associations et de nombreux « groupes » d’habitants / citoyens. Ce qu’on peut observer aujourd’hui, ce sont non seulement des activités mises en place mais aussi des changements plus structurels.

Contexte – Origine du projet (quel était le besoin, le constat, l’idée de départ ?) :

La maison médicale Espace Santé à Ottignies souhaitait mieux connaître son environnement et les différents acteurs social-santé sur la commune. Nous sommes allés interpeller la commune pour lui proposer d’y travailler avec le secteur associatif. Il nous semblait important d’être attentifs à la démarche à mettre en place pour arriver à un diagnostic pertinent. Impliquer les différentes parties prenantes était donc essentiel.

 

Public visé par le projet :

C’est l’ensemble des citoyens de la commune qui sont visés et plus particulièrement le public précarisé, déjà présent auprès des associations. Les professionnels des associations sont aussi directement visés par toute cette action. Et bien entendu aussi les élus qui sont toujours invités et qui sont impliqués dans certaines activités.

Quoi ? (Qu’est-ce qu’on a fait ?) :

Un diagnostic communautaire a été imaginé à l’intention des personnes plus précarisées. Un comité de pilotage a été mis en place, il est coordonné par la cellule de développement communautaire de la commune.

On est allé chercher des personnes dans des groupes existants, Lire et écrire, CPAS… Le diagnostic a été réalisé sous forme d’un photo langage.

La nécessité de travailler sur les inégalités sociales en matière de santé s’est imposée et a été travaillée, notamment grâce à des conférences ; cela répondait aussi à la nécessité de sensibiliser différentes personnes au sein de la commune.

Un point important pour tout ce projet, c’est le comité de pilotage mis en place. C’est à la fois un vrai lieu de réflexion ; il a aussi organisé des formations pour différentes associations de la ville ; il a piloté le diagnostic en lui-même, puis il a veillé à faire connaître les résultats. Notamment vers différentes instances dans la commune, capables de faire bouger les choses.

Une fois par an, une grande journée de rencontre et découverte est organisée avec des habitants et différentes associations et aussi avec la commune : promenade, ateliers cuisine, guide nature, ateliers récup’… C’est aussi un moment de rencontre pour certains acteurs qui ne se connaissent pas toujours bien.

Cette journée est maintenant prise en charge par des associations, notamment un groupe de femmes ; il y a vraiment eu une appropriation par des citoyens.

Comment ? et avec qui ? (quel est l’apport de la promotion de la santé dans ce projet) :

Les déterminants de la santé sont souvent un point de départ, ils sont continuellement travaillés.

Par exemple, pour le diagnostic, l’outil a été créé pour être accessible au plus grand nombre même des personnes analphabètes. On a même créé une roue des déterminants : qu’est-ce que vous pourriez améliorer pour votre bien-être (on n’a pas parlé de santé) ? vous en tant que individu, et puis aussi dans le groupe dans lequel vous êtes, qu’est-ce qui pourrait améliorer ce bien-être ? et puis aussi au niveau de la commune ? Ce qui est sorti ce ne sont pas les choses auxquelles on s’attendait.

Pour évaluer les activités, on adapte la forme au public pour qu’ils puissent donner leur avis. Et pour présenter les résultats aux élus, il y a toujours des citoyens qui nous accompagnent.

Les personnes se rendent compte qu’elles sont entendues, qu’elles sont prises en compte après avoir pu s’exprimer. Par exemple, concrètement, des professionnels se sont regroupés à propos des questions qui concernaient un quartrier. Auparavant, ils travaillaient de manière plus isolée. Ça, c’est visible pour les gens, tout comme le potager communautaire qui a été mis en place.

Concrètement, quelle est la plus-value pour les citoyens ? :

Les personnes se rendent compte que leur parole compte : leur parole est retranscrite et restituée vers des instances officielles, elles ne pensaient pas que c’était possible.

Il y a une sensibilisation des professionnels de la commune par rapport aux inégalités sociales de santé ; comme on en parle souvent, plus de professionnels sont attentifs.

Dans un quartier, la commune s’est rendue compte qu’il fallait investir davantage, elle a été plus attentive aux réactions des habitants lors de certains événements plus difficiles…

Il  ya eu des rencontres entre habitants et professionnels, plus de choses peuvent s’exprimer, il y a des réactions possibles, des questions parfois très franches… ce n’est pas toujours facile mais ça permet des prises de conscience.

Partenaires institutionnels :

Toute association qui a un lien avec des personnes précarisées. Outre la maison médicale, on retrouve ainsi le CLPS BW, la Chaloupe (AMO), Lire et écrire, Gracq, CPAS…

Et aussi la commune : via le Plan de cohésion sociale, elle a mis en place tout un processus avec un comité pilotage. Elle a cherché et obtenu des financements. Elle prête des locaux, des ouvriers communaux interviennent pour la préparation de certaines activités.

Lors des retours organisés, il y a toujours des échevins qui sont présents ; ils sont même sollicités pour animer des ateliers ; ils sont réactifs et présents quand ils sont sollicités. La commune rend possible certaines activités, et elle facilite le travail des associations.

 

Personne de contact (acteur de promotion de la santé pour ce projet) :

Perrine Gilmont, maison médicale Espace Santé à Ottignies. 010/40.22.65 perrine.gilmont@mmottignies.be

Retour aux projets