Notre groupe de travail évaluation fait la Une

Dans le cadre de la mise en place du Plan wallon de Prévention et de Promotion de la santé (WAPPS), les membres de la FWPSanté ont lancé un travail de réflexion afin de définir des indicateurs d’évaluation pertinents permettant de rendre compte des pratiques auprès du pouvoir subsidiant.

 

Avec l’appui méthodologique et scientifique d’ESPRIst-ULiège, un groupe de travail (GT) évaluation, composé d’une dizaine de membres aux activités et publics variés, a alors été mandaté pour formaliser le travail sur la définition d’indicateurs communs et concertés pour les objectifs transversaux du plan.

 

Estelle Georgin d’ESPRIst-ULiège revient sur le développement du projet et nous en présente les résultats dans les pages de la revue Education Santé.

 

Le GT est représentatif de la diversité qui constitue le secteur de la promotion de la santé, de façon transversale au niveau des pratiques et également de façon spécifique sur les thématiques et champs d’action qu’il couvre (assuétudes, tabac, drogues, milieu carcéral, rue…).

Les trois niveaux d’intervention sont représentés : la première ligne au contact direct avec la population, la deuxième ligne agissant auprès des professionnels et relais, et enfin la troisième ligne à l’interface entre les acteurs de première et seconde ligne et les politiques et admissions.” 

 

 

Les grandes étapes du processus de co-construction

 

 

2019

 

  • La FWPSanté sollicite l’appui méthodologique et scientifique d’ESPRIst-ULiège.
  • Une enquête en ligne est envoyée aux membres “afin d’avoir une vision des informations quantitatives ou qualitatives dont ils disposent selon le type d’activités qu’ils mènent.”
  • Les résultats de cette enquête sont enrichis par une journée de rencontre.

 

 

2020

 

  • Premier temps :

“Pour chaque objectif transversal, une série de dimensions-clés (critères de qualité), identifiées dans la littérature scientifique et grise, étaient proposées et soumises à la réflexion du GT”

Identification de la nécessité d’utiliser un vocabulaire commun. “Le GT s’est alors accordé sur une proposition de glossaire qui a balisé la rédaction des dimensions-clés.”

 

  • Deuxième temps :

“Le GT a alors travaillé sur base de propositions d’indicateurs au départ des données d’enquête auprès des membres de la FWPSanté ainsi que de la littérature grise et scientifique”.

Les membres du GT ont été invités à se positionner par rapport à la pertinence de ces indicateurs, à leur portée quantitative et qualitative.

 

Sur base de ce travail, ESPRIst-ULiège a proposé un canevas sous la forme d’un tableau reprenant

  1. les 22 dimensions-clés retenues (accompagnée d’une fiche descriptive pour chacune d’elle)
  2. les critères qui constituent “les caractéristiques plus précises qui, ensemble, permettront de juger de la rencontre de la dimension clé par les opérateurs.”
  3. 86 indicateurs d’évaluation qui sont “les manifestations concrètes de ces critères.” Ces derniers sont de 3 types : de processus, de réalisations, de résultats. Ils peuvent être quantitatifs ou qualitatifs.

“La logique est renversée par rapport à la proposition de l’administration compétente. Le point d’entrée ne sera plus les objectifs mais bien les dimensions-clés” 

 

 

 

2021

 

  • Organisation de 2 rencontres avec les membres de la FWPSanté et prétest de la proposition de canevas.
  • Ajustements.
  • Validation des fiches par les membres de la FWPSanté.
  • Transmission au pouvoir subsistant “accompagné de certaines balises en vue de sa mise en oeuvre concrète pour les opérateurs de promotion de la santé.”
  1. la contextualisation des projets est primordiale et déterminante
  2. l’appropriation du set d’indicateurs nécessite un temps d’adaptation
  3. le choix de ces indicateurs peut être effectué en concertation avec l’Administration

 

 

La mise en application

 

Pour reprendre la conclusion d’Estelle Georgin, “L’intégration des indicateurs proposés par la FWPSanté est dans la main des autorités compétentes. Avec le soutien des opérateurs, cette liste pourrait prendre pleinement place dans le pilotage du WAPPS.”

 

 

 

 

Promotion de la Santé et Prévention en Wallonie. WAPPS, décret et AGW, on y est (presque) !

Le parcours de validation par le Gouvernement wallon de l’Arrêté gouvernemental relatif à la Promotion de la santé et prévention est terminé.

L’AGW, présenté en troisième et dernière lecture au Gouvernement wallon le 19 juillet dernier, a été adopté. Pour rappel, il prévoit les conditions d’application du décret du 3 février 2022.  ...
Assemblée Générale Interfédé 2022

Le rendez-vous est pris le 5 décembre prochain pour l’AG interfédé annuelle des Fédérations Wallonne et Bruxelloise de Promotion de la Santé. 

Cette année, c’est à Bruxelles qu’aura lieu la rencontre.   Tous les membres des deux fédérations ainsi que leurs équipes y sont conviés.   L’idée est de partager une journée ensemble...
La Promotion de la Santé participe à la Semaine de la Santé Mentale

En octobre, différents acteurs en Promotion de la Santé prendront part à l’édition 2022 de la Semaine de la Santé Mentale.

Comme chaque année, le CRéSaM organise et coordonne la Semaine de la Santé Mentale sur l’ensemble des 5 provinces wallonnes. À Bruxelles, c’est la Ligue Bruxelloise pour la Santé Mentale qui...