Ensemble, bien vivre avec l’épidémie de Covid

Nous mettons en place des actions visant le bien-être global des publics en visant à réduire l’impact de la crise sanitaire sur les publics fragilisés, en renforçant la prévention autour de la Covid-19 tout en s’appuyant sur notre projet actuel « La santé par l’alimentation ».

 

 

Notre projet actuel « La santé par l’alimentation » a pour objectif général de « promouvoir la santé globale de publics fragilisés en prenant comme angle d’approche l’alimentation ». Nous visons à guider et encourager nos publics à développer une alimentation équilibrée et durable en leur facilitant l’accès à l’information, en apportant et en échangeant des connaissances, en réveillant, en soutenant, en ancrant des comportements et pratiques alimentaires favorables à la santé globale.

 


Un des points de vigilance du projet est d’impliquer et responsabiliser le public bénéficiaire, en partenariat avec les relais et les réseaux locaux, tout en apportant une attention particulière au bien-être du public et à l’accessibilité culturelle. L’ensemble de nos actions prennent en compte les déterminants de santé.

 


Nous travaillons via différents axes stratégiques :

 

  • La participation : développer et renforcer la création de lien sociaux et la participation active de la population aux actions relatives à des pratiques alimentaires saines en travaillant l’estime de soi (au niveau individuel) et la dynamique de groupe (au niveau collectif).
  • Le renforcement et le développement des connaissances, compétences et attitudes : réveiller et alimenter les savoirs, savoir-faire et savoir-être du public pour acquérir de nouvelles pratiques alimentaires.
  • L’intersectorialité : développer et renforcer des synergies entre les relais, les réseaux et autres acteurs locaux permettant l’émergence de nouvelles actions communautaires par rapport à des pratiques alimentaires.
  • La formation et la place du relais : permettre au relais de devenir acteur et de développer des actions/projets/programmes relatifs à des pratiques alimentaires accessibles et favorables à la santé.
  • L’accessibilité : favoriser l’accessibilité financière, matérielle, pratique, sociale et culturelle à une alimentation saine et de qualité.

 

Nous avons pu constater que la crise sanitaire de la Covid-19 a, à différents niveaux, déstabilisé et encore plus fragilisé nos publics. Lors de la courte reprise de nos activités entre les deux premiers confinements, nous avons pu faire des constats, appuyés par certaines demandes des travailleurs sociaux, qui avaient identifié chez leurs bénéficiaires un stress dû à la méconnaissance du virus et à la difficulté de s’approprier les informations reçues en masse par les médias. Leur demande était d’offrir à leur public un espace de parole qui leur permettrait de poser toutes les questions restées sans réponses et génératrices de mal-être. Nous avons donc pu répondre à ces demandes en préparant et proposant des animations spécifiques.

 

 

Actuellement avec la reprise normale de nos activités, nous constatons sur le terrain un certain nombre d’autres éléments dont certains qui nous sont rapportés par les travailleurs sociaux faisant partie de nos partenaires :

  • Difficultés à revenir en groupe,
  • Sentiment d’insécurité dans le groupe (alors que ces personnes souffrent d’un isolement accru depuis le début de la crise sanitaire),
  • Besoin de retrouver confiance dans le groupe.
  • Les gestes barrière s’étiolent et cela renforce les inconforts précités.

 

Il devient urgent de revenir à de bonnes pratiques préventives relatives aux gestes barrière et de répondre aux multiples questionnements des participants confrontés à une masse d’informations variées et parfois – voire souvent – contradictoires.

 

 

Ces constats et expériences renforcent donc la nécessité et l’importance de nos axes stratégiques d’actions pour réduire les inégalités sociales liées à ce phénomène.

 

 

En 2020, nous avions déjà créé une base d’outils et un module Covid composé de 4 animations (alimentation et immunité, plantes sauvage et immunité, hygiène en cuisine, les courses et les indispensables du placard). Certains outils et certaines animations ont été testés auprès d’une partie de notre public (SIS de CPAS et public d’adultes en situation de handicap). Nous souhaitons adapter, améliorer et amplifier nos actions en nous appuyant sur ce qui est déjà en place.